Un arbre de la laïcité

Journée de la laïcité

La Laïcité rend notre République Française unique au monde parce qu’elle garantit à chaque citoyen la liberté de conscience et l’égalité de condition au regard de la loi.

Si les racines de la laïcisation de notre société puisent leur origine dans le terreau fertile du siècle des Lumières, c’est la loi du 9 décembre 1905 qui institue la séparation des églises et de l’État. Aristide Briand, qui donne son nom à la place de l’Hôtel de Ville d’Elbeuf sur Seine, en est le principal auteur aux côtés de Jean Jaurès et y voit une loi d’apaisement.

Depuis 111 ans, « la République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes… » dans le respect de l’ordre public, comme le stipule l’article 1 de la loi. Elle implique donc la reconnaissance du pluralisme religieux, mais aussi la neutralité de l’État qui protège l’indépendance d’esprit des individus. Chacun est libre de croire ou de ne pas croire, d’appartenir à un groupe religieux ou politique et de s’en détacher, d’exprimer ses convictions, mais pas de les imposer à d’autres.

La charte de la laïcité à l’école

Cela signifie qu’à Elbeuf sur Seine, par exemple, les agents des services publics municipaux ne tiennent pas compte des croyances ou des opinions des usagers qu’ils reçoivent. Ces mêmes agents ne doivent pas mettre en avant leurs propres religions ou leurs orientations politiques dans le cadre de leurs missions. Il en va de même dans toutes nos administrations, nos écoles, nos hôpitaux, nos commissariats… C’est l’assurance pour chaque citoyenne et chaque citoyen de bénéficier d’un traitement égal.

L’Éducation nationale s’attache également à transmettre les valeurs de la République aux élèves. La charte de la Laïcité à l’école rappelle ainsi les règles qui permettent de vivre ensemble dans l’espace scolaire et aide chacun à comprendre le sens de ces règles, à se les approprier et à les respecter. Cette charte est affichée dans les écoles elbeuviennes et les établissements d’enseignement du second degré publics.

C’est tout cela qui fait de la Laïcité le ferment de l’unité de notre démocratie. Elle n’est pas seulement un aspect de notre vivre ensemble, elle en est la condition même.

Journée de la laïcité, samedi 10 décembre

A 10h, Champ de foire(à l’angle des rues Jean de la Fontaine et Victor Hugo) : plantation d’un arbre de la laïcité, en présence de Didier Marie, sénateur de Seine-Maritime, Guillaume Bachelay, député de Seine-Maritime, Djoudé Merabet, maire d’Elbeuf sur Seine, Jeannine Jouanin du Conseil national des familles laïques, et du Conseil local des jeunes.

A 11h, salle des fêtes de la mairie : conférence sur la laïcité animée par Pauline Métais, chargée de mission et juriste à l’observatoire de la Laïcité auprès du Premier ministre, Philippe Buisson, représentant local du CNAFAL, et Jean-Robert Ragache, historien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *