Le marché République cœur de vie

Marché République

Marché République Marché RépubliqueIl rythme l’espace public avec ses étalages, il rythme les sorties des uns des autres, les achats et les rencontres… le marché est un véritable lieu de vie. À Elbeuf, les producteurs forment la locomotive d’un marché qui gagne à être connu. Une nouvelle placière est arrivée en février : choix des commerces et organisation spéciale font partie de ses missions. Partons à la découverte des nouveaux commerçants et des usagers qui nous racontent.

Témoignages de clients sur le marché République

« C’est nettement moins cher en boucherie et le boucher sait quoi me donner.  Ils nous connaissent et reconnaissent.J’aime bien le contact avec les producteurs, il y a un petit mot, une petite blague… Ça égaie mon samedi matin... Et c’est simple. Je me gare derrière vers 10h je fais légumes, boucher et maintenant poisson ; ils sont tous dans le même coin. Et puis je croise plein de connaissances. »
Marie-Pierre, 51 ans

« Des fois je ne sais pas trop comment regarder le poisson, ni même quoi choisir. Le monsieur, je l’aime bien et j’ai confiance en ce qu’il me dit, je n’ai jamais été déçue et maintenant je reviens chaque semaine. Je fais aussi légumes et boucherie. Je suis très contente, niveau prix c’est raisonnable. Mais je veux bien payer plus cher du moment que c’est bon ! »
Martine, 60 ans

« Le poissonnier, c’est la première fois que je le voit, c’est bien ça manquait. Je viens presque tous les samedis. Je viens pour les producteurs et les artisans. Le jour où il n’y a plus que du plastique, je ne viendrai plus ! »
Christine, 46 ans, accompagnée de sa fille de 19 ans

« J’étais contente de voir arriver le poissonnier.  Je vais prendre trois poissons, haddock, cabillaud, saumon. Je les mets au four avec des pommes de terre et des épinards… C’est très bon. C’est pratique pour moi de venir au marché. Je viens tous les samedis, juste après mon cours de musique à l’EMIJ. »
Angel, résidente à Thuit-Signol

« Je viens tous les samedis, mais j’ai un usage très pratique, je ne viens pas me balader. Je me gare derrière et je fais toujours le petit carré : Boucherie, légumes et maintenant poissonnier », confie Marie-Pierre, 51 ans. Un témoignage représentatif des personnes croisées dans ce petit carré. La réputation du boucher Helie n’est plus à faire, la grande qualité des petits producteurs locaux (Criquebœuf) juste en face et désormais le poissonnier forment le principal attrait du marché. « La viande est excellente et vraiment moins cher, M. Helie est un personnage, il est super sympa, il y a toujours une petite rondelle de saucisson pour mon petit-fils ! Mon fils adore la viande, M. Helie me conseille toujours », continue Marie-Pierre.

Des producteurs de qualité

Premier arrêt à la Poissonnerie et première révélation : Roger n’est pas poissonnier ! C’est en fait un pêcheur (à l’hameçon s’il vous plaît !), un passionné de la mer, qui avant sa majorité emmenait des particuliers en mer à Dieppe pour partager sa passion. Papa de sept enfants, élevés aux petits pots de poisson, Roger est arrivé sur le marché parce que Pamela lui a demandé. « J’ai vu la semaine dernière qu’un poissonnier était arrivé, mais j’avais déjà ce qu’il fallait, du coup cette semaine, je viens voir ce qu’il a », explique Christine, accompagnée de sa fille étudiante. Ce qu’il a, c’est de la fraîcheur ! Des produits pêchés de la veille ou de l’avant-veille « C’est quand ils sont gluants, qu’on voit que c’est vrai », raconte Marie-Jeanne, ancienne poissonnière et nouvelle cliente de Roger. « Je présente simplement ce que j’ai péché et les quelques produits que je prépare comme les bulots ou le saumon fumé », dit modestement Roger. L’antithèse du poissonnier à la criée, Roger est discret et délicat. Il déballe et prépare méticuleusement les produits, comme un orfèvre, il parle de la mer et donne des conseils de cuisson. Et à la question « parlez-moi de votre fumage maison ? », il répond : « Non je n’en parle pas, je vous le fais goûter ! »

« J’aime le contact avec les gens »

Direction Jean-Michel, le producteur de légumes de Criquebœuf, juste à Côté. Jean-Michel est aussi présent sur le marché du jeudi place Lécallier. « Ca marche super bien, on est des bons producteurs ! Le samedi c’est différent, j’adore Elbeuf et ses usagers, il y a une vraie vie ici, pleine d’échanges et d’habitués. Le samedi, c’est grâce à la Boucherie Helie qu’on a du monde, indique-t-il en le désignant de la tête. « Je passe bien sur les marchés populaires, j’aime le contact avec les gens. Il ne suffit pas d’avoir des bons produits, il faut être adapté aux clients. Pour moi ce sont les producteurs comme Jean-Michel qui font la valeur du marché », explique M.  Helie. Une belle ambiance perceptible qui donne le sourire. Un passage chez Jeanine, productrice de poulets et œufs, la doyenne des commerçants (78 ans) et on termine la visite chez Harris, nouveau commerçant.

À 40 ans, Harris vient de se reconvertir pour faire ce qu’il a toujours fait : de la cuisine réunionnaise. Grâce à sa famille, il a investi dans un food truck dans lequel il propose des recettes ancestrales. « J’avais envie de faire goûter ma culture ». Représentant de la 5e génération, Harris tient ses recettes de sa grand-mère. Un plat du jour et les incontournables comme les accras et les samoussas sont désormais présents tous les samedis. A goûter absolument !

Retrouvez les portraits de Laurent, le poissonnier, et de Harris, spécialiste de cuisine réunionnaise ici.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *