Un mercredi après-midi à la médiathèque

Chaque jour, petits et grands sont les bienvenus à la médiathèque municipale La Navette. Dans un cadre accueillant et chaleureux, chacun peut profiter des ressources parfois insoupçonnées dont le lieu regorge.

Une équipe de bibliothécaires est à votre disposition pour vous conseiller avec justesse et vous aiguiller selon vos goûts et appétences en littérature, cinéma, musique … Bien plus que de prodiguer de simples conseils lectures ou cinéma, c’est parfois un véritable lien qui se créé entre la bibliothécaire et

l’usager. Dorian, 22 ans et étudiant elbeuvien habitué de la médiathèque, témoigne : « Les bibliothécaires ne font pas que rester derrière leurs écrans, un certain lien se forme. Parfois, on parle de tout et de rien, on échange nos goûts littéraires et cinématographiques. »

Les étudiants sont très friands des espaces qui leur sont dédiés à l’étage. Ils sont nombreux à venir s’y installer pour profiter de l’ambiance propice au travail qui y règne. Ce mercredi après-midi, toutes les tables étaient occupées, comme très souvent durant le reste de la semaine. La plupart étudie, certains sont en groupe et discutent. Mélanie, 16 ans et élève en première ES vient à la médiathèque au minimum une fois par semaine pour étudier. Pourtant, elle n’est pas elbeuvienne et habite Saint Ouen du Tilleul. Et elle n’est pas un cas isolé. Laura, 18 ans et élève de terminale vient également à la médiathèque pour étudier, pourtant elle habite à Saint Pierre des Fleurs. « Je viens faire mes devoirs ici, c’est super car on peut même brancher son PC et se connecter à la wifi ! »

Le rez-de-chaussée est en majeure partie réservé à la jeunesse. Beaucoup de parents y emmènent leurs enfants. Certains lisent des histoires, d’autres choisissent les livres qu’ils vont ramener chez eux … Parfois, les parents ont même quelques difficultés à récupérer leurs enfants : « Je n’ai pas encore fini de lire tous mes livres, on peut rester encore un peu ? » demande un enfant très sérieusement à sa mère. Un autre est contrarié car il ne peut pas emprunter tous les livres qu’il souhaite. Son père parvient à lui faire entendre raison en lui promettant qu’ils reviendraient les emprunter une fois que tous les livres déjà à la maison seraient lus.

Ce mercredi après-midi, l’ambiance à la médiathèque était au beau fixe. Lieu de vie, de culture et d’échange, chacun y vaquait à ses occupations en déterminant les usages qui lui étaient propres. Car la médiathèque se définit par l’usage que chacun en fait. C’est l’usager qui fait la médiathèque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *