Pollution de l’air par l’ozone : information-recommandation

En raison des prévisions de dégradation de la qualité de l’air ambiant, indiquant un niveau élevé d’ozone, la procédure d’information-recommandation est activée pour l’ensemble du département, pour a journée du vendredi 3 août 2018. Cet épisode de pollution est imputable à des conditions météorologiques et de températures propices à la formation d’ozone dans l’atmosphère.

Il n’est pas nécessaire de modifier ses activités habituelles. En revanche, les personnes sensibles et vulnérables * sont invitées à :
– limiter les sorties durant l’après-midi ;
– limiter les activités physiques et sportives intenses** (dont les compétitions) en plein air ; celles à l’intérieur peuvent être maintenues ;
– en cas de symptômes ou d’inquiétude, prendre conseil auprès de son pharmacien ou consulter son médecin.

Recommandations

● Éviter l’utilisation d’appareils de combustion de biomasse non performants ou de groupes électrogènes, sauf nécessité.
● Reporter les travaux d’entretien ou de nettoyage avec des outils non électriques (tondeuses, taille-haie…) ou des produits à base de solvants organiques (white-spirit, peinture, vernis décoratifs, produits de retouche automobile…).
● Pour mémoire, le brûlage à l’air libre de déchet est interdit toute l’année. Cette pratique est sanctionnable. Apportez les déchets verts en déchetterie où ils pourront être recyclés ou valorisés.

Recommandations pour vos déplacements

● Privilégier le recours aux modes actifs, aux transports en commun ou au covoiturage. Sauf pour les personnes vulnérables ou sensibles à la pollution, l’usage du vélo ou la marche à pied ne sont pas déconseillés.
● Les entreprises et administrations sont invitées à adapter les horaires et modalités de travail pour faciliter ces pratiques et à réduire leurs déplacements automobiles non indispensables (en privilégiant le recours à l’audio et la visioconférence, voire le télétravail).
● Sur la route, adoptez une conduite souple et modérez votre vitesse. Il est conseillé de ne pas dépasser la vitesse de 80 km/h sur les 2 × 2 voies et 110 km/h sur autoroute.

 

Sources d’information complémentaires :

http://atmonormandie.fr
https://www.normandie.ars.sante.fr/conduite-tenir-en-cas-de-pollution-de-lair
http://www.seine-maritime.gouv.fr/
http://www2.prevair.org/

* Personnes vulnérables : femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes asthmatiques, personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires…
Personnes sensibles : personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics, par exemple les personnes diabétiques ou immunodéprimées, les personnes souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux
** activité sportive et physique intense : activité qui oblige à respirer par la bouche Il convient de maintenir les pratiques habituelles de ventilation et d’aération (la situation, lors d’un épisode de pollution, ne justifie pas des mesures de confinement) et de ne pas aggraver les effets de cette pollution en s’exposant à des facteurs irritants supplémentaires : fumée de tabac, utilisation de solvants en espace intérieur, exposition aux pollens en saison..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *