Nettoyage du Monument aux morts

Monument aux morts

Monument aux morts

Équipé d’une nacelle et d’un aérogommeur, un technicien de la société SP2N enlève, aujourd’hui jeudi 26 octobre, les traces noires de pollution et les coulures vertes provoquées par le métal.

Grace à la projection d’un sable ultra fin, le monument retrouve sa couleur d’origine. Le laiton décapé sera ensuite recouvert d’un vernis hydrofuge pour qu’à l’avenir il conserve son aspect.

Le saviez-vous ?

Ce monument est le fruit d’un concours auquel plusieurs sculpteurs ont candidaté : Alphonse Guilloux, Albert Guilloux, Robert Delandre et Georges Chauvel. Le projet retenu est celui du Rouennais Albert Guilloux (1871-1952), intitulé Pro Patria .

La statue représente une femme ailée, debout, avec une couronne de lauriers dans la main droite (la victoire). Elle regarde une autre femme, assise, coiffée d’un voile (symboles : la mère-patrie, voile du deuil). Cette deuxième femme tient un soldat en travers, sur ses genoux qui repose sur le drapeau national (un poilu mort pour la patrie).

Le monument aux morts a été inauguré le 12 novembre 1922.

Le nom de la place, Aristide Briand, est en lien avec le monument. Briand, pacifiste, fait entrer l’Allemagne dans la SDN en 1926 ; le pacte Briand-Kellog en 1928 met la guerre ” hors-la-loi “. Prix Nobel de la Paix en 1926, il meurt en 1932. La place est nommée Aristide Briand en 1933.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *