L’éducation, priorité de la Ville

Rentrée scolaire 2019

Visite du maire, ce matin, jour de rentrée, à l'école Prévert

Ce matin, les jeunes elbeuviens ont retrouvé le chemin de l’école, leurs copains de classe, un nouvel enseignant, de nouveaux apprentissages… Des moments essentiels dans leur vie d’écoliers. La Ville, soucieuse de leur proposer un environnement d’étude favorable, travaille main dans la main avec l’Éducation nationale.

Son rôle ? Entretenir les établissements (elle en est propriétaire), les meubler et les équiper en matériels informatiques, gérer les neuf restaurants scolaires, employer des agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles pour seconder les enseignants, mettre à disposition des écoles les équipements sportifs et culturels municipaux et le bus de la Ville pour faciliter les sorties, encadrer les temps périscolaires (midi et garderie), proposer des dispositifs de réussite éducative pour les enfants en difficulté, financer des classes de découverte, mettre à disposition des écoles des animations culturelles, sportives et citoyennes gratuites… Des missions essentielles pour la Ville d’Elbeuf qui alloue un quart de son budget à l’éducation.

Organisation des temps de l’enfant. Un projet éducatif cohérent

Fruit d’une concertation de plusieurs mois avec des parents d’élèves, la communauté éducative et des associations, le projet éducatif de territoire (PEDT) 2019-2021 se déploie dès cette rentrée dans les 12 écoles elbeuviennes (6 élémentaires et maternelles).

Basé sur la continuité entre le temps en classe, le temps périscolaire à l’école (midi et garderie) et le temps en accueil de loisirs le mercredi, ce PEDT vise une approche éducative globale de l’élève. Ainsi, les enfants de la petite section de maternelle au CM2 suivent des parcours pédagogiques en lien avec le projet d’école de leur établissement.

Trois domaines prioritaires sont ressortis des consultations auprès des parents (réunions et questionnaires) : la culture, le sport et la santé, la citoyenneté. La Ville a donc choisi de concentrer ses actions sur ces thématiques. Un exemple concret ? Prenons le Parcours culture.

Les enfants peuvent profiter gratuitement, sur le temps scolaire, de la programmation de la Ville dédiée aux écoles. Parmi les propositions artistiques : du théâtre, de la danse et un concert de l’Opéra de Rouen joués au Théâtre des Bains Douches, des films au cinéma Grand Mercure, le salon d’Automne, des rencontres avec un auteur de livres jeunesse à la médiathèque La Navette…

Arts plastiques, culture numérique, sciences

Ces sorties culturelles sont associées, sur les temps périscolaires (midi et garderie) et pendant l’accueil de loisirs du mercredi, à des séances dédiées aux arts plastiques, à l’expression orale et corporelle (danse, chant, théâtre, radio…), au numérique et aux activités scientifiques. Des ateliers menés par des partenaires associatifs tels qu’Anim’Elbeuf, la MJC…

Même logique pour les deux autres parcours. Alors que la natation, les sports collectifs ou encore la gymnastique sont proposés sur le temps scolaire, des cycles complets sur la thématique du sport et de la santé – ateliers cuisine, animations sur les cinq sens, sorties en forêt, échanges sportifs, initiation à la lutte, atelier sophrologie… – sont mis en place par les partenaires du territoire.

Participer à l’épanouissement de l’enfant

Dans le cadre du parcours citoyen, de nombreux sujets seront abordés sur les différents temps de l’enfant : l’ouverture sur la différence culturelle lors de Couleurs d’Afrique, le devoir de mémoire avec la possibilité pour les écoles de prendre part aux commémorations, les droits des enfants pendant la semaine qui leur est dédiée, l’éducation à la sécurité routière avec les permis piéton et vélo, le respect de l’environnement lors de la fête de la nature ou encore la lutte contre le gaspillage alimentaire.

« Notre objectif est de proposer des animations sur les temps périscolaires qui font écho aux thématiques abordées par les professeurs en classe. Cela donne du sens aux actions menées. Cette organisation est bien sûr centrée sur le bien-être de l’élève. Nous avons la volonté de participer à son épanouissement, d’éveiller sa curiosité, de développer son esprit citoyen », souligne le maire, Djoudé Merabet. Un beau projet qui sera évalué au fur et à mesure de l’année scolaire.

retrouvez toutes les infos pratiques sur les écoles elbeuviennes, ici.

Restauration scolaire. Équilibrée et bon !
L’école étant un lieu privilégié d’apprentissage du goût et d’éducation à la nutrition, les neuf restaurants scolaires de la Ville servent des plats « faits maison » cuisinés avec 40 % de produits locaux et 15 % de produits bio.

Pour cette rentrée, de nouvelles animations vont être proposées aux enfants. Leur but ? Développer le sens du goût dès le plus jeune âge et les sensibiliser à la saisonnalité des produits, tout en s’amusant. Tous les mois, un produit sera mis en avant.

Quelques exemples : la tomate en septembre, la citrouille en octobre, puis la poire….

Retrouvez les menus des restaurants scolaires ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *