Garantie jeunes

Garantie jeunes

Expérimentée depuis deux ans sur le territoire elbeuvien, la Garantie jeunes est un outil efficace pour favoriser l’insertion des jeunes de 16 à 25 ans dans l’emploi.

Alors que la Garantie jeunes est généralisée à toute la France depuis le début de l’année, le député Guillaume Bachelay et le maire d’Elbeuf sur Seine Djoudé Merabet sont allés, jeudi 2 mars, à la rencontre des jeunes inscrits dans le dispositif et de leurs conseillers de la Mission locale. Et les retours sont positifs. « On apprend à rédiger des CV et des lettres de motivation… À être plus autonome au quotidien… Cela nous aide aussi à trouver notre voie, à préciser notre projet… À être plus à l’aise, moins timide… À financer le permis de conduire », témoignent les jeunes.

Ouvert aux 16-25 ans en situation de précarité, ce dispositif compte plus de quatre semaines d’ateliers collectifs suivies par un stage professionnel de deux semaines. Les jeunes sont ensuite accompagnés par des conseillers de la Mission locale pendant un an. Un accompagnement assorti d’une aide financière. « Nous travaillons avec eux sur tous les sujets qui peuvent favoriser leur autonomie et leur insertion professionnelle : la gestion d’un budget, la santé, le logement, la mobilité, le travail bien sûr », souligne Louisa Achouri, présidente de la Mission locale d’Elbeuf.

Depuis deux ans, 246 jeunes sont entrés dans le dispositif sur le territoire et « le bilan est positif », souligne Philippe Masson, le directeur de la Mission locale. Sur les 116 jeunes qui ont terminé leur parcours, 50 % ont connu au moins une situation d’emploi, 11 % ont démarré une formation et 4 % ont signé un service civique.

À l’issue de la rencontre, Guillaume Bachelay a insisté sur le fait que ce dispositif était « une passerelle entre soi-même et son projet professionnel ». « Votre présence ici témoigne du fait que vous vous positionnez en tant qu’acteur de votre vie, de votre parcours, je vous en félicite. » Et Djoudé Merabet d’ajouter : « Si je peux vous donner un conseil pour la suite, ce serait : soyez curieux de tout. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *