Elbeuf, un bassin d’emploi dynamique

réunion pôle emploi

réunion pôle emploiTrès investi sur la question de l’emploi, le maire d’Elbeuf sur Seine, Djoudé Merabet, s’est rendu au comité de direction régional de Pôle emploi pour échanger sur les perspectives économiques du territoire. Des perspectives encourageantes au regard, tout d’abord, des bons résultats enregistrés ces derniers mois par Pôle emploi.

Le dispositif Mouve&Job de Pôle emploi a permis à 40 personnes sur 60 de retrouver un emploi et #versnosmétiers, qui facilite l’aide au recrutement des entreprises, a prouvé son efficacité sur le territoire.

La Ville et Pôle emploi, main dans la main

Mobilisée sur ces sujets, la Ville s’investit via le recrutement d’une chargée de mission insertion et une mise en réseau des acteurs économiques. Elle souhaite revaloriser les filières d’apprentissage et travailler en collaboration avec toutes les agences Intérim présentes sur le secteur d’Elbeuf. La Municipalité participe aussi à dynamiser le bassin d’emploi elbeuvien en réhabilitant d’anciens bâtiments pour l’implantation d’entreprises du secteur tertiaire et en menant des projets ambitieux tels que la création d’un tiers lieu tourné vers la formation et l’économie sociale et solidaire dans le quartier République.

Pôle emploi et la Municipalité travaille donc à un objectif commun : que chacun trouve sa place dans la société. Ils organisent d’ailleurs ensemble des rendez-vous « emploi » dont le forum Les Clés de la réussite et le parcours Sport emploi.

Des entreprises qui recrutent

Autres perspectives économiques réjouissantes : L’usine Renault à Cléon souhaite embaucher 200 personnes en CDI d’ici la fin de l’année. Et, bien sûr, d’autres TPE/PME du territoire recrutent accompagnées par Pôle emploi. Djoudé Merabet a également évoqué des possibilités de recrutement dans l’Eure, à Louviers et Val de Reuil par exemple, « des bassins d’emploi intéressants pour les Elbeuviens en raison de leur proximité notamment ». Il a, entre autres, cité la firme Hermès, qui vient de s’y implanter, comme recruteur potentiel. « Elbeuf a vraiment une position géographique avantageuse. Nous nous attachons d’ailleurs à entretenir et renforcer les liens avec l’Eure. »

Seul bémol avancé par le maire : les transports en commun qui, selon lui, doivent être encore développés. « J’ai envie d’une Métropole plus volontariste, plus ambitieuse en matière de transports. Il faut que son regard se tourne davantage vers le sud de son territoire. » Des lignes de bus plus développées à Elbeuf, des communes mieux reliées entre elles, et la relance du projet Tramtrain, tels sont ses objectifs. « Je ne lâcherai rien, dit-il. Cela participe à l’attractivité de notre ville. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *