Permettre au plus grand nombre d’accéder à la lecture

Contrat territoire lecture

La Municipalité d’Elbeuf sur Seine a signé avec l’Etat, début janvier, un Contrat territoire lecture (CTL) dont l’objectif premier est d’atteindre les publics les plus éloignés du livre. La Ville, à travers la médiathèque municipale La Navette, et ses partenaires locaux travaillent déjà dans ce sens depuis plusieurs années. Grâce au CTL 2017-2019, le travail partenarial est renforcé et les actions étendues.

Contrat territoire lecture

Le directeur régional des affaires culturelles de Normandie, Jean-Paul Ollivier, le maire, Djoudé Merabet, et la responsable de la médiathèque municipale La Navette ont présenté le Contrat territoire lecture à la presse mardi 17 avril.

Le Contrat territoire lecture (CTL), dispositif partenarial de trois ans (2017-2019), est mis en œuvre par les services déconcentrés du ministère de la Culture (DRAC) et les services de la Ville. Son objectif est de développer la cohérence et la complémentarité des actions en matière de lecture menées sur le territoire, afin de permettre au plus grand nombre d’accéder au livre, à la lecture, et plus largement au fait culturel.

Ce contrat s’accompagne d’un financement de l’Etat pouvant aller jusqu’à 10 000 euros par an.

Les orientations du CTL

Les grandes orientations de ce CTL ont été décidées suite à un diagnostic réalisé en 2017 sur le territoire. Deux priorités ont émergé de ce diagnostic : travailler davantage en direction de la petite enfance et renforcer les actions en direction des publics empêchés. La médiathèque a également souhaité développé sa collection « Facile à lire ».

 

 

La petite enfance

• Multiplication des actions de la Ville et de la médiathèque municipale en direction de la petite enfance, des familles mais aussi des professionnels de ce secteur
• Accompagnement de la parentalité avec le renforcement d’actions culturelles à caractère familial,
• Multiplication des prêts de livres auprès des structures partenaires
• Participation à la formation des encadrants de la petite enfance aux différentes pratiques de lecture.

Quartier livres

Atteindre les publics dits « empêchés »

Différentes raisons peuvent éloigner quelqu’un de la lecture : un handicap, des raisons sociales, la barrière de la langue, ou tout simplement le fait de ne pas savoir où trouver des livres à emprunter gratuitement, la peur d’entrer dans un lieu culturel que l’on ne connaît pas… Afin d’atteindre ces publics, la médiathèque municipale s’attache donc à :
• multiplier les actions « hors les murs » au plus près des habitants (sorties plus nombreuses de la camionnette Quartiers-livres, spectacles programmés dans les quartiers, service de portage de livres à domicile…)
• continuer l’accueil de groupes au sein de l’équipement. En 2017, plus de 200 accueils de groupes ont été réalisés par les bibliothécaires de La Navette.

Collection « Facile à lire »

L’accessibilité d’une médiathèque au plus grand nombre passe aussi par ses collections. Fin 2017, la médiathèque a fait l’acquisition de 3 000 euros d’ouvrages dits « facile à lire » ; des livres adaptés aux personnes qui lisent avec difficulté, quel qu’en soit le motif : une langue maternelle autre que celle du texte, une dyslexie, des troubles de la vision… Ces nouveaux livres s’ajoutent aux 66 000 documents (livres, audio-livres, DVD, etc.) qui constituent la collection de la médiathèque.

Un levier pour le travail partenarial

Le Contrat territoire lecture s’appuie sur un partenariat fort entre les différentes structures du territoire. L’objectif est de renforcer les partenariats existants (ex. CCAS, MJC, Papillons blancs…) et de mettre en place de nouvelles collaborations (ex. assistantes maternelles, Centre social du Puchot, Mission locale, Accueil solidarité de l’agglomération d’Elbeuf…).
Les partenaires se réunissent depuis l’année dernière pour :
• faire un état des lieux de l’existant et des besoins
• réfléchir ensemble, de manière concertée et complémentaire, pour trouver les moyens et des actions permettant de répondre à ces besoins
• mutualiser les savoir-faire et expériences de chacun autour de projets communs

Ainsi, lors des deux premières réunions du comité de pilotage du CTL, en mars et novembre 2017, et lors des deux réunions de sous-groupes (petite enfance et publics en difficultés avec la langue française), qui se sont déroulées en février et mars 2018, ont été contactés de nombreux acteurs socio-culturels du territoire.

Pour les actions à destination de la petite enfance

– Le service Petite Enfance du CCAS (pilote de ce sous-groupe en collaboration avec la médiathèque)
– L’Education nationale
– Anim’Elbeuf
– l’ASAE
– L’Aide Sociale à l’Enfance de la Seine Maritime (A.S.E)
– Des associations d’assistantes maternelles parmi lesquelles : Les doudous des doudinets, Les Pitchouns

Pour les actions à destination des publics empêchés

– La MJC
– Le CCAS
– l’ASAE
– Le Centre social du Puchot
– La mission locale
– ADOMA
– La compagnie La Logomotive

Mobilisation également de plusieurs services municipaux. Aux côtés de la Médiathèque La Navette, coordinatrice du CTL pour la ville d’Elbeuf, et du CCAS très impliqué dans ce dispositif, on peut citer : le PRE et la Direction de l’Education
Présence, bien sûr, de la Médiathèque départementale de Seine-Maritime (MDSM).

Un soutien aux actions culturelles

L’objectif est de renforcer la cohérence de cette programmation traversée par les deux axes prioritaires du CTL. Et de s’appuyer sur les grands rendez-vous culturels développés par la Ville depuis plusieurs années pour toucher un public toujours plus large d’Elbeuviens.
Exemples d’actions
• Dans le cadre du Festival couleurs d’Afrique, échange autour des contes avec le conteur Moussa Lebkiri en présence de personnes en apprentissage de la langue française en partenariat avec la MJC, La Source et le Cecop.
• Pendant Elbeuf à la page, seront notamment proposés des ateliers d’écriture slam en partenariat avec l’EPIDE et le CCAS, une battle de slam en collaboration avec La Péniche, ainsi que deux spectacles pour la petite enfance, en collaboration avec le CCAS et le centre social du Puchot.

Développer de nouvelles actions en lien avec les axes prioritaires

Quelques exemples :
• La nuit de la lecture le 20 janvier 2018 : la médiathèque est restée ouverte jusqu’à 22h et a proposé des actions tous publics. Un succès auprès du public familial.
• Projet Pass’navette : offrir un livre et une carte de la bibliothèque à tous les enfants qui passent au CP à la rentrée 2018.
• Création participative d’un tapis lecture, à partir de fin 2018 et ce jusqu’au premier trimestre 2019, avec des associations de couture, pour fabriquer un véritable outil de médiation et d’action culturelle à destination des tout-petits.
• Séances de formation des personnels en lien avec la petite enfance (structures petite enfance, assistantes maternelles, ATSEM, éducateurs…) sur la lecture à destination du jeune enfant.

Un levier pour rendre le livre et la lecture plus accessible à tous

Plus largement, l’ambition de ce partenariat entre l’État, via la Direction Régionale des Affaires Culturels et la Ville d’Elbeuf est d’amener le livre là où il se doit d’être, c’est à dire au plus près des habitants du territoire :
• en l’amenant en dehors de la Médiathèque (opération quartiers livres, service de portage de documents à domicile…) lorsque les publics n’en franchissent pas le seuil
• en facilitant l’accessibilité de la Médiathèque (collections et services adaptées, signalétique, horaires…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *