Lutter contre le gaspillage alimentaire

Lutter contre le gaspillage alimentaire

Astuce
quelques gestes simples pour ne plus gaspiller

Conservation des aliments : ranger son réfrigérateur en plaçant à l’avant les denrées qui doivent être consommées le plus tôt et essayer de suivre la règle « 1er entré, 1er sorti » ; conserver les restes au réfrigérateur dans des boîtes hermétiques ; congeler un produit que l’on ne compte pas manger tout de suite ; acheter de plus petites quantités.

Cuisiner malin : bien doser les quantités cuisinées pour éviter les restes (pour une personne : riz : 1/2 verre ; pâtes : 1/2 verre ; poisson : 140 gr ; pommes de terre (moyennes) : 2) ; cuisiner les restes ; faire des soupes ou des ratatouilles avec les légumes abîmés, des compotes ou confitures avec les fruits défraîchis, de la chapelure avec le pain dur.

Dates de péremption, une différence notable > « à consommer jusqu’au » = au-delà de la date indiquée, le produit ne peut plus être ni vendu, ni consommé car il présenterait un risque pour la santé. > « à consommer de préférence avant le » au-delà du délai indiqué, l’aliment reste consommable, sans risque pour la santé. Le produit peut simplement perdre une partie de ses qualités gustatives et nutritionnelles. Pour jeter moins de nourriture…

L’engagement ville

En 2015, la Ville met en place un système d’inscription pour lutter contre le gas-pillage alimentaire dans les restaurants scolaires. Près de 30% des produits servis étaient alors jetés (soit plus de 100 000 euros gaspillés chaque année). Connaître le nombre de demi-pensionnaires à l’avance permet de mieux rationaliser les com-mandes des denrées alimentaires et de confectionner un nombre de repas adapté à la demande. Les tables de tri dans les cantines se déploient en 2019 et en 2020 pour sensibiliser les écoliers.

Chaque Français jette en moyenne 20 kg d’aliments par an.
Un chiffre considérable qu’il est possible de réduire par des gestes simples, faciles à appliquer au quotidien (lire ci-contre). Des gestes qui vous feront aussi économiser de l’argent. Jeter chaque jour de la nourriture à la poubelle équivaut à jeter de l’argent par les fenêtres.

Pourquoi ?
Lutter contre le gaspillage alimentaire ne fait pas que du bien à son portefeuille, c’est aussi essentiel sur le plan environnemental.
Produire, transformer, conditionner, transporter les aliments entraînent des émissions de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement climatique. En moyenne, un repas équivaut à 3 kg de gaz à effet de serre. Autres exemples : produire un kilo de farine nécessite l’utilisation de 1000 litres d’eau (arrosage du blé notamment)  ; pour un kilo de viande, 16 000 litres.
Jeter les aliments implique donc que l’on cultive, produit, transporte pour rien.

+ d’infos https://agriculture.gouv.fr/antigaspi http://casuffitlegachis.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *