Le Géographe et l’Île : un documentaire de Christine Bouteiller

Diffusé au cinéma Grand Mercure d’Elbeuf sur Seine au mois de novembre dernier, Le Géographe et l’île est le dernier film documentaire de Christine Bouteiller, réalisatrice d’origine elbeuvienne. Elle revient sur cette aventure, qui s’est déroulée au Japon, un pays qu’elle affectionne particulièrement.

 Produit par Scotto Productions et soutenu par Normandie Images*, Le géographe et l’Île a été tourné au Japon, d’abord à Hiroshima puis sur l’île d’Iwaishima, où se battent les habitants contre la construction d’une centrale nucléaire. Dans ce documentaire, Christine Bouteiller accompagne le géographe Philippe Pelletier. Ensemble, ils explorent cette île en forme de cœur et vont à la rencontre de ses habitants.

Christine Bouteiller aime le cinéma. Son intérêt pour cet art est né au cinéma Grand Mercure d’Elbeuf sur Seine, dans son enfance : « À l’époque, la programmation permettait de découvrir à la fois des films d’auteur, mais aussi des films de réalisateurs encore peu connus. C’est au cinéma Grand Mercure d’Elbeuf que j’ai découvert Quentin Tarantino, grâce au film Pulp Fiction. Cet amour du cinéma, je le dois beaucoup à Richard Petry, qui m’a fait découvrir de nombreux univers. »

Christine Bouteiller s’est ensuite passionnée pour le reportage et le documentaire. Aujourd’hui, elle est réalisatrice et monteuse depuis une vingtaine d’années. Son dernier projet, Le Géographe et l’Île, est le résultat d’une rencontre avec Philippe Pelletier, géographe libertaire français spécialiste du Japon : « Cela fait longtemps que Philippe Pelletier me parle d’Iwaïshima, et comme nous sommes tous deux passionnés par ce pays, je n’ai pas hésité longtemps avant de me lancer dans cette aventure .»

La question du nucléaire au centre du documentaire.

Ce film engagé traite de la préservation de l’environnement : « l’idée, c’est d’aller rencontrer des personnes sur cette île préservée, de rentrer en contact avec elles et leur environnement. Mais c’est aussi une façon se comprendre comment une si petite île, au japon, arrive depuis 30 ans à lutter face au nucléaire. »

Ces irréductibles Nippons sont pour la plupart des pêcheurs et des agriculteurs respectueux de l’homme et de la nature. Ils résistent depuis des années au projet de construction d’une centrale nucléaire sur l’île : « La découverte de cette île et de sa population a tout de suite donné envie à Philippe Pelletier d’aller à la rencontre des habitants. Je lui suis vraiment reconnaissante d’avoir su me donner sa confiance pour ce projet. »

Où voir ou revoir Le Géographe et l’Île ?

Le documentaire a participé à de nombreux festivals à travers le monde. Il a été récompensé d’une mention spéciale du jury au Festival Curieux Voyageurs de Saint-Étienne et au Bifed 2019 de Bozcaada, en Turquie.

Si vous avez raté la diffusion du film documentaire au cinéma Grand Mercure d’Elbeuf sur Seine, de futures dates seront communiquées en 2020, notamment au Havre. Vous pouvez aussi visionner Le Géographe et l’Île sur la plateforme Tënk jusqu’à la fin mars. Des informations seront aussi communiquées sur la page Facebook du documentaire.

*L’agence Normandie Images œuvre au développement du cinéma, de l’audiovisuel et de la création multimédia. Elle accompagne la mise en œuvre des politiques publiques du territoire.

Pour voir la bande annonce : cliquez sur ce lien

Voir le documentaire sur Tënk : cliquez sur ce lien

Page Facebook : cliquez sur ce lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *