La culture dans tous ses états

Le Vent du Nord

La programmation culturelle de la Ville, de janvier à juin 2017, sera musicale, théâtrale, drôle, hip-hop, littéraire, historique, surprenante, poétique… Parmi les artistes accueillis, le groupe Le Vent du Nord le 18 janvier.

Malgré les contraintes budgétaires, le maire a souhaité maintenir le budget de la Culture, « essentielle car elle éveille notre curiosité et participe à notre compréhension de l’autre et du monde qui nous entoure ». Bernadette Charles, directrice du service Culture, vous en explique ici les contours.

Qu’est-ce qui vous guide quand vous pensez la programmation culturelle de la Ville ?

agenda culturel janvier-juin 2017 de la Ville d’Elbeuf sur SeineNous nous attachons à proposer aux publics un parcours dans différents univers, différents domaines du spectacle vivant. Notre objectif est de faire découvrir au plus grand nombre (des plus jeunes aux plus anciens, des habitués aux novices) des petits coins de ciel bleu qui illuminent le quotidien. L’idée est de proposer l’étonnement, la découverte, le rêve, la réflexion… Des moments de poésie. Tout cela en respectant, bien sûr, le budget de la Ville alloué à la culture.

Combien de « ciels bleus » sont programmés de janv. à juin 2017 à Elbeuf sur Seine?

La Ville propose trois concerts, quatre pièces de théâtre, trois rendez-vous jeune public, un spectacle d’humour et un de danse, auxquels s’ajoutent deux temps forts autour de la lecture : le festival Terres de paroles en avril et Elbeuf à la page en juin. Les habitants peuvent également profiter des représentations publiques de la compagnie Logomotive théâtre aux Bains douches et de la belle programmation du Cirque-Théâtre.

Des coups de coeur ?

Tout ! Pour n’en citer que trois, je dirais Le Vent du Nord le 18 janvier au cinéma Grand Mercure (à écouter sur https://youtu.be/mv3rRmU8ujY ). Ce groupe de renommée internationale joue une musique traditionnelle francophone canadienne enjouée. Un concert plein de vie, joyeux et convivial. Le spectacle de danse In Bloom de la Cie Chute libre le 7 avril au Cirque-Théâtre. Créée en novembre dernier, cette version hip-hop du Sacre du printemps est encensée par la critique. Et le spectacle d’humour Je déteste le cirque de Véronique Castanyer le 18 mars au théâtre des Bains Douches. Un petit bijou.

Vous venez de citer trois lieux de spectacles différents pour la programmation Ville…

Nous travaillons avec le cinéma (400 places) et le Cirque-Théâtre (jusqu’à 900 places) pour pouvoir proposer des formes artistiques différentes et accueillir un plus grand nombre de spectateurs. Au théâtre des Bains Douches, nous programmons des spectacles plus intimistes (80 places). La Péniche, elle aussi, est réservée aux petites jauges mais davantage pour les concerts. Enfin, il y a la médiathèque dans laquelle nous programmons des spectacles jeune public, des conférences, des ateliers, des lectures…

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur Terres de paroles et Elbeuf à la page ?

Elbeuf à la page, dont ce sera la 7e édition, présente le livre autrement, à travers des concerts, des lectures théâtralisées ou chantées, des balades littéraires et la venue d’un invité exceptionnel dont on vous dévoilera le nom en février. Notre objectif est de sensibiliser le plus grand nombre, petits et grands, à la lecture et à la magie des mots.
Quant au festival normand Terres de paroles, il s’arrêtera pour la première fois à Elbeuf le temps d’un dîner-polar, d’un spectacle jeune public, de lectures, etc. autour du romancier Hector Malot actuellement au centre d’une exposition à la Fabrique des savoirs.

La littérature est très présente dans cette programmation qui compte également un temps fort en hommage à André Maurois ?

Oui, effectivement. 2017 est l’année des 50 ans de la mort d’André Maurois, originaire d’Elbeuf et fils de l’industriel Ernest Herzog. À cette occasion, deux classes du lycée Maurois ont travaillé ses textes avec la compagnie Nagananda. Cette mise en voix sera présentée le 6 avril devant la maison de l’auteur sur laquelle sera, ce même jour, apposée une plaque commémorative. Ce projet nous tient à coeur. Il valorise une personnalité elbeuvienne, le patrimoine littéraire qu’elle a laissé et qui participe à l’éveil à la culture des plus jeunes.

Favoriser la médiation culturelle est important pour la Ville. Pouvez-vous nous citer quelques-unes des actions qu’elle développe ou soutient ?

En direction des scolaires, la Municipalité programme des représentations dédiées. Elle soutient également la mise en place d’actions artistiques dans les écoles maternelles et élémentaires. La charte musicale école permet, par exemple, aux élèves de trois classes (CE2-CM2) de découvrir la musique auprès de professionnels des écoles de musique du territoire. Notons également, cette année, le projet d’éducation artistique CLEAC autour du cirque à l’école Molière en partenariat avec l’Education nationale, la DRAC et le Cirque-Théâtre, et le travail théâtral sur la Grande Guerre mené à l’école Condorcet par la Logomotive. Les ateliers récréatifs culturels proposés le soir après la classe ou encore l’accueil des scolaires à la médiathèque La Navette participent aussi à sensibiliser le jeune public aux pratiques artistiques. Autre très belle action à destination, cette fois, des adultes elbeuviens « malmenés par la vie », si je puis dire : l’atelier d’expression et d’écriture animé par la Logomotive théâtre, en partenariat avec le CCAS.

Qu’en est-il de la valorisation auprès du public du patrimoine elbeuvien ?

La Ville a la volonté de développer les actions de valorisation du patrimoine, sous différentes formes : les visites guidées en partenariat avec la Métropole pour découvrir les patrimoines industriel, cultuel et naturel d’Elbeuf, mais aussi les projets construits avec les habitants et en lien avec l’histoire d’Elbeuf tels que celui de la fresque textile pour lequel nous réfléchissons à une suite en 2017. Ces actions sont riches de sens étant donné la beauté du patrimoine bâti elbeuvien.

Découvrez l’agenda culturel janvier-juin 2017 de la Ville d’Elbeuf sur Seine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *