Un passage piéton 3D expérimenté à Elbeuf

Passage piéton 3D

Passage piéton 3DUn passage piéton en 3D (PP3D) est expérimenté rue Poussin devant l’école Condorcet par les services de la Métropole Rouen Normandie.  Le but ? Faciliter et sécuriser les déplacements piétons grâce à un marquage original. Premier passage 3D à être réalisé sur l’ensemble du territoire métropolitain, il ouvre le bal d’une expérimentation plus large, avec des techniques de marquage qui s’affineront au fur et à mesure.

L’intérêt du PP3D est ainsi de faire ralentir les automobilistes en créant, grâce à l’effet 3D, une impression d’obstacle sur la voirie. L’expérimentation est ponctuée d’études quantitatives (mesures de vitesses, comptages) et qualitatives (entretiens avec les passants) qui permettront d’évaluer l’effet du PP3D.

 

Des marquages d’animation

A Elbeuf sur Seine, ce dispositif est associé à d’autres projets de valorisation des mobilités douces. Des marquages d’animation devraient être mis en place avant l’été devant l’école Daudet et rue Guynemer ; ceux devant l’école Daudet sont créés avec les écoliers dans le cadre d’un projet pédagogique. Ludiques et colorés, ils permettent de lier les différents espaces de la voirie pour en faciliter l’appropriation par les piétons, apaiser la circulation et retenir l’attention.

Suppression de carrefours à feux

Autre expérimentation menée : la suppression des carrefours à feux Guynemer-Puchot-Henry et Cours Carnot-Hoche. L’enjeu est d’apaiser la circulation en offrant notamment aux piétons des traversées plus fluides. L’attention demandée aux conducteurs étant plus importante du fait de la suppression des feux, ces derniers devraient diminuer leur vitesse. Cette expérimentation débutera la semaine prochaine pour une durée de trois mois. Au fur et à mesure, des adaptations seront mises en œuvre si nécessaire.

Mobilier urbain pour les vélos

Du mobilier urbain spécifique vélos a également été installé récemment en trois endroits : la trame bleue, place Aristide Briand et devant le gymnase de la Cerisaie. Il s’agit de pompes à vélo (à main ou à pied) et de « stands » de réparation proposant les outils minimums pour les petites réparations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *