Rencontre avec Toudjani, artisan touareg du Niger

Dans le cadre du Festival Couleurs d’Afrique, Toudjani, artisan touareg, a présenté au public elbeuvien son art et son mode de vie au Niger. Rencontre.

Bonjour Toudjani, nous sommes ravis de vous accueillir. Pouvez-vous vous présenter, nous raconter d’où vous venez ?
Bonjour, je viens d’un village au Niger qui s’appelle Gougaram. Je suis très content d’être ici pour le festival, je reste deux semaines en France. Pour moi, c’est un moyen de faire passer le message de la culture, du mode de vie et de la tradition du peuple touareg, cela le valorise. Le Niger est l’un des pays les plus pauvres du monde, il n’y a plus de tourisme. La population de mon village vit de l’artisanat, mais cela ne suffit pas, on n’a pas assez d’argent pour répondre aux besoins de tout le monde.

Justement, en parlant d’artisanat, en quoi consiste votre activité au Niger ? Vous présentez sur votre stand des bijoux, c’est vous qui les faites ?
Oui, les bijoux sont faits main en argent par mon peuple. Pour obtenir l’argent, nous faisons du troc avec les pays limitrophes. Nous échangeons des produits finis contre de l’argent brut. Pour cela, nous partons trois mois avec des caravanes (des groupes de chameaux) à la rencontre des marchands étrangers.

Vous nous disiez que votre activité ne permet pas à votre peuple de subvenir à tous vos besoins. Comment faites-vous alors ? Etes-vous aidés par des associations, recevez-vous des aides extérieures ?
Oui, nous avons une coopérative artisanale dans le village qui nous aide. Sinon, je fais partie depuis 2001 de l’association Tar Guinca. Grâce à l’association, nous avons pu avoir une ambulance et nous avons, quand cela est nécessaire, de l’alimentation d’urgence. J’ai également une page facebook qui informe des actions de l’association, des ventes de bijoux en France. La page s’appelle « Toudjani artisan touareg ».

Venez-vous souvent en France ?
Oui, je viens chaque année. J’adore la France, les gens sont vraiment gentils et accueillants ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *