Inauguration de nouveaux logements dans la manufacture Houiller

Inauguration des logements de la manufacture Houiller

Inauguration des logements de la manufacture Houiller

Inauguration des logements de la manufacture Houiller

Inauguration des logements de la manufacture Houiller

En plein coeur d’Elbeuf sur Seine, 10-12 rue de la République, la manufacture Houiller est une pépite du patrimoine industriel de la ville. Elle est inscrite depuis novembre 1997 à l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.

Réhabilitée par Histoire et patrimoine, sous contrôle de l’Architecte des Bâtiments de France et de la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles), ce lieu comprend aujourd’hui 27 logements. Sa reconversion a permis la mise en valeur de ses façades dans le respect des éléments remarquables de son architecture. 

La réhabilitation : de la manufacture à la résidence de caractère

Histoire & Patrimoine a transformé l’ancienne manufacture en logements, allant du studio au quatre pièces duplex. L’accès à la résidence par un porche d’entrée, clos et sécurisé, ouvre sur une cour intérieure pavée, qui a elle aussi été réaménagée et qui dessert les différents bâtiments qui l’entourent.

Les travaux ont débuté en décembre 2016 et se sont terminés en janvier 2019.

L’architecte est Philippe Lemmonier.

La résidence comprend désormais 27 appartements :  

• Surfaces entre 34 m2 et 91 m²

• Façades sur rue et cour intérieure pavée

• Parkings extérieurs et box

Cette transformation répond à un double objectif : protéger le patrimoine industriel et développer l’offre de logements confortables en centre-ville.

Depuis 2005, Histoire & Patrimoine a ainsi reconverti à Elbeuf sur Seine trois anciennes usines de drap en logements : Clarençon, Gasse et Canthelou et Houiller.  La réhabilitation de l’usine Gasse et Canthelou a reçu le Grand prix d’architecture Auguste Perret en 2010. Quelque 122 logements ont ainsi été rénovés par Histoire & Patrimoine en coeur de ville.

 

Son histoire et son architecture

Cette manufacture de draps de laine à l’architecture vernaculaire en pans de bois et en briques est caractéristique du style normand. Édifiée dans la seconde moitié du XVIIIe, elle connaît quelques modifications au cours du XIXe siècle.

Elle se composait de trois ateliers construits autour d’une cour rectangulaire et d’un logement avec passage couvert fermant la cour sur la rue de la République. Les ateliers en pans de bois ont été surélevés au XIXe siècle. L’atelier ouest comprenait ainsi trois étages carrés surmontés d’un grenier-étente utilisé pour le séchage de la laine. Les ateliers nord et est ne comptaient que deux étages carrés.

Tous étaient équipés de nombreuses fenêtres, nécessaires pour que les ouvriers bénéficient d’assez de lumière pour travailler. Les rez-de chaussée accueillaient les écuries et un manège à chevaux pour la filature. Le logement patronal a quant à lui été reconstruit vers 1835 pour la partie est et vers 1965 pour la partie ouest.

L’activité textile y cesse vers 1870 et une partie des ateliers sont rapidement transformés en logements. Ce bâtiment n’a donc pas été transformé avec l’arrivée de la machine à vapeur. C’est ce qui  en fait sa richesse.

 

Les financements

Ce projet mené par l’opérateur privé Histoire & Patrimoine bénéficie de financements dans le cadre de l’Opération programmée de l’amélioration de l’habitat – renouvellement urbain (OPAH-RU). 

L’OPAH-RU est un dispositif, géré par la Ville d’Elbeuf sur Seine jusqu’en 2014, puis placé sous la compétence de la Métropole Rouen Normandie. Il est mené en partenariat avec l’Agence nationale de l’habitat (ANAH), le Département de la Seine-Maritime, la Caisse des dépôts et consignations et Action Logement.

Il permet de rénover le parc immobilier privé ancien en accompagnant financièrement et techniquement les propriétaires bailleurs ou occupants de leurs logements. 

 

En savoir plus sur l’OPAH-RU

La Ville d’Elbeuf est engagée depuis près de 40 ans dans une politique de réhabilitation du parc privé dégradé. Plus de 900 logements ont déjà été réhabilités dans ce cadre. 

Un nouveau programme OPAH-RU (2018-2023) a été lancé sous la maîtrise d’ouvrage de la Métropole, délégataire des aides de l’ANAH.
Les principaux objectifs de cette opération sont la lutte contre l’habitat indigne et dégradé, l’amélioration du bâti existant (performances énergétiques, adaptation du logement au vieillissement et/ou au handicap) et la préservation du patrimoine architectural en centre-ville. 

Cela devrait concerner 110 logements dont 10  habités par des propriétaires occupants. 

Près de 4,5 millions d’euros d’aides aux travaux sont prévues par les partenaires financiers.

 

L’offre de logements

En savoir plus sur les logements disponibles : www.immodesign.pro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *