Fière de son passé, confiante dans son avenir

Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Compétition mondiale à Bédanne

Compétition mondiale à Bédanne

Publié le 24 novembre 2017

La base de loisirs de Bédanne accueillera du 11 au 16 décembre la finale du Wim's Series. Une compétition exceptionnelle au cours de laquelle vous pourrez voir évoluer l'élite mondiale du match race féminin.

Initialement prévue aux Iles Vierges, dévastées par les cyclones Irma et Mary, la 4e et dernière étape du circuit mondial Wim’s Series aura finalement lieu en Normandie, à Bédanne. Organisée par la Ligue de Voile de Normandie (LVN) avec le soutien du Club de voile de Saint Aubin - Elbeuf (CVSAE), cette compétition réunira 12 équipages dont celui 100% normand de Pauline Courtois (CVSAE) actuellement 4e du classement.

Réservez dès à présent ces dates, le spectacle promet d'être impressionnant. 

Au programme :

Ouverture lundi 11 décembre
séances d’entrainement

Journées de courses du 12 au 16 décembre 
Chaque jour, la première course débutera à 9h30. Et la compétition durera jusqu’à la nuit.
Remise des prix samedi 16 décembre
à l’issue de la grande finale entre 14h et 15h30.

 

Qu'est-ce que le match-racing ?

Dans le match-racing, qui constitue le mode d'affrontement de la Coupe de l'America (la plus vieille compétition sportive internationale) depuis 1871, il n'y a pas de second : il y a un gagnant et un perdant, au contraire des courses en flotte, où on peut toujours se consoler d'être deuxième en regardant tous ceux qu’on a laissés derrière...Le principe est simple : bateau identique, équipage limité en nombre et en poids et parcours classique en allers-retours « au vent-sous le vent ». Les bateaux naviguent au contact, touchant les sautes de vent en même temps. La différence se fait donc sur les options et également sur la parfaite connaissance des règles,  l'intimidation, les vraies-fausses manœuvres, tout en conservant au bateau vitesse et cap performants.Tout cela demande une parfaite condition physique, une technique sans faille, de la résistance (il y a parfois cinq ou six régates dans la journée, dans 20 à 25 nœuds de vent), des nerfs d'aciers, de la ruse, de la tactique et de l’anticipation.